Merci à ...

Merci à l'homme devant la Poste de Bû qui nous a indiqué la bonne route (ce n'est pas toujours gagné).

 

Merci à la maman de Mat qui nous a donné de l'arnica pour le voyage.

 

Merci à Mickael (nom choisi sur critères physiques) du concessionnaire Ford de Lucé qui nous a expliqué une route de 5 km en 15 minutes (schéma à l'appui => cf photo).

 

Merci à Denis (aka Nide) qui nous a laissé dormir dans sa ferme et qui nous a fait voyager sur son tracteur.

 

Merci à Bernard, Claude et Bernadette qui ont été géniaux en nous offrant l'hospitalité, du bitot, l'apéro, des oeufs et la goutte au petit déjeuner.

 

Merci à Jean d'Uxeloup qui nous a pris dans la pelle de son tracteur et qui nous a laissé renouer avec le confort d'un lit et d'un repas à table.

 

 

Merci à Michel de Vareilles qui nous a ouvert les portes de sa grange alors que nous venions de décliner "l'offre" d'un camping à six Euros par personne et ce sous une pluie battante.

Merci à toutes les personnes qui nous ont permis de passer d'inoubliables moments pendant les vendanges.

 

En particulier nous pensons à Suzanne, Ludo, Nathalie, Eva et Tristan car chez eux c'était vrai bien et que maintenant nous savons y faire avec la serpette ; à Fred pour son imperturbable bonne humeur et ses désirs de casse-croute, à Tom pour son calme et sa gentillesse et à Aurélien pour sa démo de danse.

 

Une petite pensée pour les Jacky que nous remercions pour... euh... on ne sait pas trop pourquoi en réalité... 

Nous garderons le souvenir de Martin et de son Truck Mercedes mais plus particulièrement de son mode de vie qui a de quoi inspirer les plus sédentaires ! Merci aussi a Biser, joyeux moulin à paroles qui ne laisse pas de place à l'ennui dans la vigne, et Marie, son sourire et ses chansons.

 

Merci à Bernard, Jean-Luc et Régine chez qui on oublie presque que vendanger est un travail et où nous retournerions volontiers si notre route repasse par là.

Merci à Estel pour sa carte routière (tu nous devais au moins ca avec tous les ceps que nous avons fait pour toi) et merci à Sandra et Fab' (aka Fafa) pour leurs sourires et pour les bons moments passés ensemble ! Merci à Pascal pour ses chansons paillardes et ses champignons !

 

Et enfin, un grand merci à Aurélie, Marion, Margo, Nestor et Thib'z avec qui nous avons vécu pendant ces vendanges comme si nous nous connaissions depuis toujours, sans qu'il y ait la moindre tension ou le moindre conflit. On vous souhaite beaucoup de bonheur pour vos routes respectives en espérant qu'elles recroiseront la nôtre. MERCI !!

 

 

 

== ITALIA ==

 

Andrea: alors là c'est compliqué, parce qu'on a un paquet d'Andreas a remercier, mais avant tout Andrea "What the faaaack" Algeri qui nous a quand meme épargné la traversée des Alpes grace a son super Fiat Kangoo (oui ca va eh), nous a aidé a réparer notre tente (elle s'est recassée le lendemain soir), et ma montre, nous a accueilli chez lui, nous a nommé en latin une quantité invraisemblable de plantes (il aurait aussi bien pu nous raconter n'importe quoi), nous a abreuvé de bons conseils et de blagues salaces et surtout nous a complètement empeché de nous ennuyer pendant toute une semaine! Grazzzzie anche a tutta la sua famiglia: Lucia la vera mamma italiana, chi ha lavatto gli nostri vestiti, e a Nonna Maruccia per il suo PANISCE indimenticabile! e sui canelloni (migliore con carne che senza, naturalmente), anche fratello Simone il futuro giardiniero e padre Mario! Last but not least, i cani: Klaus e Linneo (the 1st one named after its father - a German Shepherd. The 2nd one was to be christianed "Charles [Darwin]" but Andrea realised it would probably pose a pronunciation issue to his grandma, so the italicized name of another almost-as-awesome naturalist was preferred.)

 

Dans le village cossu de Bereguardo, inespérement, on nous laissa un petit bout de jachère à l'ombre d'un noyer. C'etait derrière chez Ennio et Elena, qui nous apportèrent des kakis du jardin, deliocissimi!, et un caffè le matin. Le plus beau chez eux c'était le coucher de soleil, mais on va pas non plus les remercier pour tout et n'importe quoi.

 

On en arrive aux Andreas numéros 2 et 3: Andrea/Arend, the mosaic-man, to whom we'd only asked our way and who ended up negotiating a night on a sofabed on our behalf and spending a memorable evening with us in the piccola carina città di Lodi; the sofabed was his boyfriend's, Andrea #3 (!), who recommended, and copied for me, a few of the best Italian folk songs, and his flatmate, the ever-yelling, ever-laughing, ever-chatting Federica the painter and gelateriera, and their friend Corinna the Utopia-searcher, and we all had a Chouffe (eh ouais fieu!) together at the awesome Wellington bar just across the river from their flat.

 

De Lodi à Bergame, et on plante encore la tente dans un coin de banlieue chique qu'on juge, à la lumière du crépuscule, n'avoir pas été récemment fréquenté par les canidés locaux, et cette fois c'est le voisin Rino qui fait preuve d'une generosite bougonne et tout a fait inattendue: un plat de lasagnes, du pain, et... ah! de l'eau pétillante. waw.

 

Nous remercions très fort Adelina... pour... son eau pétillante, et... mais... ce serait trop long a raconter correctement ici. Au chasseur anonyme des hauteurs de Lumezzane, alors, qui, quoi que nous ne doutons pas qu'il sache chasser, ne nous chassa pas de sa hutte car il ne chassait ce week-end-là: merci! Ah et merci pour le raisin, super buono.

 

Merci a Bruno, un vero "amico del bice", qui nous a cédé son garage aux murs couvert de photos representant des jolies pépettes dénudées a forte poitrine et des formule 1, merci pour ses pommes, sa gentillesse. Son eau pétillante.

 

Andrea numéro 4 nous indiqua un bon plan auquel nous n'avions jusqu'alors pas pensé: nous adresser a la paroisse pour dormir! A Vigodàrzere, ce sont les joyeux Don Luigi et Don Marcello qui nous laissent une salle de réunion inutilisée; à Zelarino Don Daniele nous ouvre le terrain de foot de l'église pour y camper.

 

Piero, le barman vénitien, a enfreint, pratiquement pour nos beaux yeux, le sacro-saint règlement selon lequel son établissement serait dans une zone réservée aux travailleurs du rail; et pour 4€ nous laisse attacher nos vélos et déposer nos sacs dans son arrière-salle pour la journée. Quand on vous dit que la corruption fait des ravages en Italie.

 

Grazie 1000 a Alessio, in Dese, and to his niece Sara, for their warm welcome, their wine, for the "casino" (messy place) they let us sleep in, for taking us to Ilario's bar to taste the best Spritz-Aperol in Veneto (J is now addicted to the drink), and for amazing and embarrassing us with their generosity!

 

Enfin thank you Luigi from WarmShowers.org for letting me use your computer to thank all these people! And thank you so much for hosting us, for preparing a delicious meal for us, giving us futons to snore on, and a few nice conversations. Che piacere! 

CROATIA

 

Thanks to Micheal and Mariana from Momjan. We had a nice time at your place and it was a pleasure to help you building up your bikers hostel.

Thanks to Bruno and his daughter from Sisan. They are running a bikeshop and let us camp in their garden.

Thank you to Emil and his mom from Brsec. We saw the place and so many rooms to rent, that we did not believe that we would find a place to stay for free. Emil was the first person we asked and within a minute we had a place to pitch our tent and were invited for coffee. Yes, if we ever go for honeymoon, we will think about going to Brsec, but I'm afraid none of us is about to get married...

Thanks to the young lady (Mat, please help me with the names...Laura?) and to her parents who let us pitch our tent in their garden on Krk. We got eaten up by some killer mosquitos but had a good night of rest.

Thanks to the very nice couple (Milorad and Sabina) in Vrh (still on Krk) who offered us a place to put the tent after we had missed the boat to the next island.

Danke an Manu und Jonathan (fliegendemoewen2012.com), mit denen wir einen sehr schoenen Tag auf dem Fahrrad und einen sehr netten Abend verbracht haben.

Thank you so much Denis. It was really nice to stay three nights at your place in Zadar. You are really one of the people I would love to see again. And staying at your place was also the occasion to meet Samuel.

 

MONTENEGRO

 

Thanks to the nice people (Meldin and Sonia) letting us into their house near Kotor (« I'm from the North of Montenegro, so we know about hospitality ») so that we could visit the city in the evening, knowing that we would have a place to stay at.

Merci à Jovan qui nous a laissé dormir dans son café open air improvisé alors que nous venions d'emprunter la plus mauvaise route du pays sans trop savoir où nous étions.

Thanks to the nice man (Anto) and to his mom who let us camp in their garden after a very steep climb near Bar. We had a good night of rest and the best Raki ever the next morning before leaving.

Thanks to the nice people who saved us from a huge thunderstorm (Sam and almost got hit by lightening) with hail, took us in and offered us some Raki.

Faleminderit shum to Moussa. The first Albanian man we met for our last night in Montenegro.  « Camp, in my garden ?? What will the people think of me ? Come in guys, I have a room. Erikson, coffee ?? ».

 

ALBANIA

 

Faleminderit to Emiliano from Nenshat who helped us out for our first night in Albania, when we had the occasion to sleep in a church which was not used anymore.

Thanks to both of the hostel crews in Tirana. Which one is the best we could still not say but in both places we met very cool people and felt like staying for...ever.

Faleminderit to Mimo and Juli from Cerme e Vogel who let us sleep in their house, offered us dinner, coffee and a lot more (like hours of football and F1 on TV).

Thanks to the guards of the privat university of Vlore, protecting our tent all night long.

Thanks to the nice couple (Drita and Qasim) we were so lucky to meet when it started raining cats and dogs with such a strong wind. We started to feel a bit lost when it got dark and we had still no place to stay. They offered us to sleep in the back of their truck shaken by the wind all night long just two meters away from a deep cliff. But to us it felt like a 5 star hotel room that night.